Accueil / Larrère Catherine

Production de la FEP

- 30 avril 2015

Parution: Penser et agir avec la nature par Catherine et Raphaël Larrère

L’originalité de cet ouvrage tient à la démarche qui l’a inspiré : il s’agissait de conduire une enquête philosophique alliant l’exigence conceptuelle à des études empiriques et aux acquis scientifiques (en écologie, éthologie, biologie, etc.). Ce faisant, il articule des questions qui, trop souvent, s’ignorent : une réflexion sur la nature et une réflexion sur la technique – qui ne soit pas oublieuse de la nature.

- 25 septembre 2014

Ce qui peut nous donner espoir: on ne vient pas à bout de la nature.

Il suffit qu’une rue soit barrée pour que le bitume éclate sous la poussée du végétal. Cette nature que nous n’avons pas invitée, que souvent nous ne remarquons pas, qui parfois nous irrite, mais dont nous ne pouvons pas nous débarrasser, nous en apprend plus sur la nature, sur sa vitalité, sa spontanéité, que celle que nous entourons de barrières protectrices. On ne vient pas à bout de la nature. Et c’est ce qui peut nous donner espoir.

- 25 avril 2024

Séminaire: Actions et inactions écologiques. Séance du 24/05

Depuis une bonne cinquantaine d’années qu’un certain nombre de scientifiques ont attiré l’attention sur l’ampleur de la crise environnementale et ses conséquences potentiellement catastrophiques, le diagnostic établi et les remèdes sont connus. Pourtant on agit très peu, et les résultats sont très insuffisants. Les engagements pris à Kyoto, par exemple, non seulement n’ont pas été tenus, mais le volume des émissions de gaz à effets de serre a augmenté.

Nous voyons le mal, nous savons comment y remédier, mais nous n’agissons pas. Serions-nous devant une manifestation collective d’akrasie ou de faiblesse de la volonté? Faut-il y voir des façons que nous avons de nous cacher la vérité à nous-même (self-deception, mauvaise foi, aveuglement volontaire, ‘j’y pense et puis j’oublie’)? Faut-il chercher l’explication du côté de phénomènes de dissonance cognitive (c’est la façon dont on explique parfois l’écoscepticisme)?

1 2