• Démocratie
  • Alimentation
  • Nature
  • Economie
  • Energie
/
Evénements

L'accord de Paris: quelles perspectives de développement pour l’Afrique subsaharienne?

Le

Du 1er au 11 décembre la FEP présentera ses travaux en lien avec la thématique du changement climatique dans le cadre des espaces «Générations climat». Ces espaces, adjacentes le site des négociations du Bourget, où se déroulera la COP21, sont dediés aux activités de la société civile et ouverts à tous les publics.

Dans ce cadre, le 5 décembre à 17h00 - en salle 4 -

à l'occasion de la publication de la note de la FEP

COP21 : réparer l’injustice climatique en Afrique (décembre)

nous organiserons la conférence:

L'accord de Paris : quelles perspectives de développement pour l’Afrique subsaharienne ?

La position des pays africains lors de la conférence de décembre à Paris sera particulièrement importante. Si elle ne représente aujourd’hui que 4 % des émissions de GES, l’Afrique comptera 25 % de la population mondiale en 2050. Le caractère faiblement carboné du développement économique africain dans les prochaines décennies est donc un enjeu environnemental majeur. Pour préfigurer ce que pourrait être ce développement faiblement carboné, la note de la FEP 'COP21 : réparer l’injustice climatique en Afrique' se propose de présenter les analyses et propositions de plusieurs personnalités écologistes issues des sous-régions du continent africain.

Au delà de l’enjeu principal, les modalités d’un accord contraignant pour les pays africains, les intervenants aborderont notamment la question des dégradations environnementales et sanitaires liées à l’exploitation des ressources extractives, la question de l’accaparement des terres en Afrique subsaharienne, la question du découplage entre croissance économique et dégradation environnementale et la question de l’efficacité de l’aide publique au développement pour les citoyens Africains.  

Intervenants :

Haïdar El Ali (Ancien ministre de l'Environnement du Sénégal)

Mildred Barasa (Kenya), journaliste au Kenya Times et Africa Woman, secrétaire générale du African Network for Environmental Journalists (ANEJ)

Aïssatou Diouf (Sénégal), responsable plaidoyer climat à l'ONG ENDA - Tiers-Monde

Marc Ona Essangui (Gabon), coordinateur de l’ONG Brainforest

Raimundo Ela Nsang (Guinée équatoriale), secrétaire exécutif de la Coalition restauratrice de l’Etat démocratique en Guinée équatoriale (CORED)

Gaël Giraud (France), chef économiste de l'Agence française de développement (AFD), membre du conseil scientifique de la FEP.


Animation : Benjamin Bibas (France), journaliste et documentariste pour différents médias (France Culture, France Inter, RTBF…), Benjamin a produit une dizaine de documentaires radiophoniques sur l’exploitation des ressources naturelles en Afrique, les formes de résistance qu’elle suscite et les violations graves des droits humains qu'elle engendre.

Pour la FEP, en lien avec le collectif « Wangari Maathai », il a coordonnée la rédaction de la note COP21 : réparer l’injustice climatique en Afrique.

Capture d’écran 2015-11-25 à 00.31.40.png


This document is also available in English: COP21 Repairing Climate Injustice in Africa

Pour nous rejoindre sur le stand de la FEP veuillez suivre les conseils listé ici (n.b. une navette sera disponible depuis l'arrêt du RER B - Le Bourget) : http://www.cop21.gouv.fr/venir/transports/

Pour toute information complémentaire :
contact@fondationecolo.org 
- Tél. : 33(0)1 45 80 26 07