Conseil de surveillance

La présidence du Conseil de surveillance

LS.PNG

Lucile SCHMID, Présidente

Diplômée de lettres et de l’Ecole Nationale d’Administration, elle est spécialiste des questions d’intégration, de citoyenneté et de parité. Membre du comité de rédaction de la revue Esprit, elle est l’auteure de nombreux ouvrages, notamment Une femme au pays des hommes politiques (Flammarion, 2003) ; L’Egalité en danger ? (Bourin, 2006) ; Parité circus (Calmann-Lévy, 2008), le Manifeste des écologistes atterrés : Pour une écologie autonome, loin du politique circus (co-écrit avec Edouard Gaudot et Benjamin Joyeux, TempsPrésent 2015).

Son dernier ouvrage La France résiste-t-elle à l’écologie ? paraît en octobre 2016 chez les éditions Le bord de l’eau.


La Fondation de l’écologie politique a trois années pleines d’existence. Depuis 2013, la présidence de Catherine Larrère, l’implication des membres du Conseil de surveillance et du Conseil scientifique, et celle de toute l’équipe permanente ont permis d’installer le travail de notre institution sur des sujets aussi importants que les questions liées à l’Anthropocène, l’histoire et les perspectives de la transition énergétique en France, les liens entre économie et écologie, ou l’avenir du projet écologique en Europe. Quant à la mission mémorielle de la Fondation elle ne cesse de se développer.

Elue à la présidence de la Fondation depuis le 13 octobre 2016, je souhaite aujourd’hui, en étroite association avec le vice-président Bastien François, le directeur Benoit Monange, et les responsables du conseil scientifique Marc Lipinski et Alice Le Roy, amplifier notre influence et notre visibilité dans ce moment d’urgence écologique. Cela signifie que la Fondation doit pouvoir être un lieu de débats et de production d’idées et de propositions pour tous ceux qui portent une conviction, des engagements, une force d’innovation en faveur du projet écologiste. Lieu de rencontre, la Fondation doit aussi être un lieu d’éthique et de responsabilité. A l’exception toutefois et cela va mieux en le disant, de celle de l’extrême-droite, le dialogue avec les autres familles de pensée politique représente également une part importante de notre mission. Et ce d’autant plus que l’articulation entre écologie, questions sociales, économie et démocratie reste largement à penser, imaginer et mettre en œuvre.

Lucile Schmid

Capture d’écran 2016-11-07 à 21.20.27.pngBastien FRANÇOIS, Vice-président

Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne depuis 1998, il a été directeur du département de science politique de la Sorbonne de 2010 à 2015. Il dirige le Master 2 Affaires publiques de Paris 1. Travaille actuellement sur des projets d’architecture constitutionnelle intégrant la contrainte du long terme comme horizon d’action publique et la représentation des générations futures. Dernières publications: Pour une 6e République écologique (avec D. Bourg et autres, Odile Jacob, 2011); La démocratie près de chez vous (avec A. Michel, Les Petits Matins, 2012); La 6e République, pourquoi, comment? (Les Petits Matins, 2015).


Les membres du Conseil de surveillance

Yves COCHET

Député européen EELV, après avoir été parlementaire à l’Assemblée nationale, Yves Cochet a été ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement dans le gouvernement de Lionel Jospin. Docteur en mathématiques, il est notamment l’auteur de Pétrole apocalypse (Fayard, 2005) ; Antimanuel d'écologie (Bréal, 2009) et de Où va le monde ? (avec Jean-Pierre Dupuy, Susan George et Serge Latouche, Mille et une nuits, 2012).

Michel GENET

Directeur d'étopia centre d'animation et de recherche en écologie politique de la Belgique, Michel Genet a été directeur de Greenpeace Belgique et président de Greenpeace Europe. Son expérience professionnelle constitue une solide expertise sur les questions environnementales, climatiques, énergétiques, mais également dans le domaine économique et social, puisqu'il a précédemment occupé les fonctions de directeur de Crédal, coopérative de finances sociales et de président du Réseau Financement Alternatif.

Philippe FREMEAUX

Après des études de sciences économiques, de droit public et de science politique, il a mené de front une carrière d’enseignant, de consultant et de journaliste. Ancien directeur de la rédaction du mensuel Alternatives Economiques, il est président de l’Institut Veblen. Spécialiste de l’économie sociale et solidaire, il est l’auteur, entre autre, de La nouvelle alternative? Enquête sur l'économie sociale et solidaire (Les Petits Matins, 2011) ; Transition écologique : mode d’emploi (avec Wojtek Kalinowski, Aurore Lalucq, Les Petits Matins, 2014).

Claire GUICHET

Doctorante en science politique au CERSA-CNRS (Université Paris-II Panthéon-Assas), Claire Guichet a été membre du Conseil Economique, Social et Environnemental. À ce titre elle a été rapporteure d'un avis sur Le logement autonome des jeunes, publié en janvier 2013 et participe à diverses structures de consultation. Elle a notamment été membre du comité de pilotage des Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche en 2012. Elle est l’auteure de l’ouvrage Le Comité économique et social européen. Une organisation capable de s’imposer dans la gouvernance européenne ?, (L’Harmattan, 2013). Ses travaux actuels portent sur l'institutionnalisation du dialogue social et du dialogue civil, dans une approche comparée des différents Etats européens. 

Anne-Catherine HUSSON-TRAORE

Anne-Catherine Husson-Traore est directrice générale de Novethic. Journaliste de formation, experte de l’investissement responsable, elle intervient régulièrement sur ce sujet dans des conférences, en France et à l’étranger. Pour la Fondation de l'Ecologie Politique elle a participé à la publication Paris Climat 2015 - 20 ANS APRÈS, Collection d'essai de prospective climatique. Elle est co-auteure du Dictionnaire de la pensée écologique, Presses universitaires de France, 2015

Philippe MEIRIEU

Philippe Meirieu a été instituteur, professeur de collège, de lycée et de lycée professionnel ; il est aujourd’hui professeur émérite des universités en sciences de l’éducation. Il fut directeur de l’Institut national de recherche pédagogique, vice-président de la région Rhône-Alpes délégué à la formation tout au long de la vie et président du Conseil fédéral d’EELV. Spécialiste de pédagogie, il a participé à de nombreux travaux sur l’éducation à l’environnement et au développement durable. Son dernier ouvrage s'intitule Comment aider nos enfants à réussir, à l'école, dans leur vie, pour le monde (Bayard, 2015).

Laure PASCAREL

Laure Pascarel est Directrice des Ressources Humaines de l’ensemble de la branche numérique de la Poste. Elle participe au mouvement Utopia et siège au Conseil national du Parti Socialiste.

Denis PINGAUD

Denis Pingaud est directeur général de Balises, conseil en stratégies d'opinion et de communication. Il a été précédemment vice-président exécutif de l'institut Opinion Way. Diplômé de l'Institut d'Études Politiques de Paris, il y enseigne la communication publique et politique. Il est notamment l’auteur de La longue marche de José Bové (Seuil, 2002), La gauche de la gauche (Seuil, 2000) et Secrets de sondages (Seuil, 2011).

Dominique VOYNET

Dominique Voynet est inspectrice générale des affaires sociales. Membre fondatrice des Verts en 1984, elle a représenté à deux reprises ce parti lors des élections présidentielles. Elle a été Ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement de 1997 à 2001, Sénatrice de Seine-Saint-Denis et Maire de Montreuil de 2008 à 2014. Elle est l’auteure de Voix Off (Stock, 2003) et a récemment signé la postface de l’ouvrage Sortir du capitalisme : le scenario Gorz (co-dirigé par Alain Caillé et Christophe Fourel, Le Bord de l’Eau, 2013).