Rencontre avec Guillaume FABUREL à La Rochelle

Le

La Fondation de l’Ecologie Politique vous convie à une rencontre exceptionnelle avec

Guillaume FABUREL,

auteur de l’ouvrage Les métropoles barbares. Démondialiser la ville, désurbaniser la terre (le passager clandestin) qui a reçu en novembre 2018 le 5e Prix du livre d’écologie politique décerné chaque année par la FEP.

Vendredi 26 avril 2019, 18h30/20h

Salle Gérard Philippe (Espace Emile Combes)

40 rue de la Pépinière

17000 La Rochelle

renseignements: Benoit Monange, b.monange@fondationecolo.org, +33(0)667332223

FaburelMarjo1.jpgGuillaume FABUREL est professeur en géographie, urbanisme et science politique à l’université Lyon 2 et à l’Institut d’études politiques de Lyon. Il mène depuis vingt-cinq ans des travaux de recherche sur les enjeux d’environnement, les formes d’engagement et de vie, et sur les politiques d’aménagement, leurs effets sociaux, spatiaux et écologiques.


Capture d’écran 2019-04-16 à 11.20.14.pngRetrouvez une présentation de l'ouvrage par Cathy LAFON, journaliste du journal Sud Ouest:

http://maplanete.blogs.sudouest.fr/archive/2018/11/18/le-livre-vert-du-dimanche-demondialiser-la-ville-desurbanise-1067825.html


« En 2018, le jury a choisi de distinguer l’ouvrage Les métropoles barbares de Guillaume FABUREL car il réunit à la fois une analyse critique profonde d’un phénomène peu questionné, la métropolisation, et une volonté affirmée de prolonger la critique non seulement en s’attachant aux expériences de résistances ordinaires au néolibéralisme urbain, mais également en traçant les contours d’alternatives de désurbanisation qui s’inscrivent pleinement dans la volonté de participer à la mise en place d’un projet de société écologiste.

...

C’est la force de l’ouvrage de Guillaume FABUREL de déconstruire les ressorts d’une urbanisation frénétique qui abime l’environnement autant que le vivre ensemble, renforce la privatisation des espaces, l’accélération et le consumérisme au détriment du bien vivre et de l’inclusion. Mais cette étude précise ne s’arrête pas à un constat qui pourrait être paralysant, elle met en relief les mobilisations qui interrogent les « fétiches de la métropolisation », permet à l’auteur de faire jour à des propositions qui marquent une rupture et dégagent la voie d’une écologie sociale guidée par une éthique de l’émancipation vis-à-vis de l’urbain. »

Le jury de la 5e édition du Prix du livre d'écologie politique de la FEP



Guillaume FABUREL interviendra également le samedi 27 avril à la médiathèque Michel Crépeau dans le cadre du Festival Terre & Lettres. Programme sur le site du Festival:

Capture d’écran 2019-04-16 à 00.15.53.png