• Economie
/
Blog

[Positive Tour] La pêche, monnaie locale de Montreuil

Publié le

Présentation des Monnaies Locales Complémentaires et Citoyennes (MLCC) et de La Pêche, la monnaie locale de Montreuil.

Capture d’écran 2017-07-05 à 15.02.08.png

Au cours de notre visite à l’espace Mundo M le 29 juin 2017, Pierre Carrere, membre du bureau de l’Association La Pêche Monnaie Locale, est venu nous présenter la Monnaie Locale Complémentaire et Citoyenne (MLCC) montreuilloise. Ensemble nous avons pu aborder les enjeux socioéconomiques et environnementaux autour des monnaies locales qui fleurissent un peu partout en France depuis quelques années.

L’idée de base de la monnaie locale est la réappropriation par le citoyen de la fonction de l’outil de la monnaie. Ces initiatives citoyennes naissent des mouvements écologistes et altermondialistes en réaction aux conséquences néfastes de la spéculation financière induites par les monnaies internationales sur l’économie réelle. Contrairement à ces effets indésirables tels que l’accroissement des inégalités sociales, la monnaie locale redevient un moyen simple et efficace d’échanger et un soutien non négligeable à l’activité économique locale. Aujourd’hui, il existe 22 monnaies locales complémentaires en France.

En convertissant des euros en pêches, on lutte d'une certaine manière contre la spéculation en sortant des euros du système monétaire. Les valeurs monétaires de l’euro et de la pêche sont équivalentes (par exemple 100 € = 100 p). Ces unités monétaires ne sont utilisées que dans le cadre de transactions localisées entre consommateurs et producteurs géographiquement proches. Pour acheter des biens et services en pêches, il suffit d’adhérer à l’Association et de se rendre à des comptoirs d’échange. Par ailleurs, les euros convertis en pêches sont directement déposés à la Nouvelle Economie Fraternelle (NEF), la seule banque française qui finance exclusivement des projets éthiques et solidaires. Lorsque l’on exécute la conversion monétaire, 3% du montant converti finance directement un projet solidaire ou environnemental choisi par l’adhérent au moment de son adhésion. Afin d’appuyer le rôle de la pêche dans l’économie locale montreuilloise, la reconversion en euros ne s’effectue qu’en contrepartie du prélèvement de ces 3%. Cela permet une stabilité dans le financement des associations et un soutien pérenne à l’économie réelle.

deuxpêches.jpg

L’objectif de réappropriation de l’outil de la monnaie par les monnaies locales passe également par une véritable implication des adhérents dans la définition des orientations de ces monnaies. A titre d’illustration, le nom de la monnaie a été choisi par les Montreuillois en 2015 en référence à la culture pechère de la ville. Aujourd’hui, on trouve 700 adhérents à l’association et 70 commerçants ayant adopté la pêche. Depuis la création de la pêche en 2014 et son adoption par une partie des habitants de Montreuil, de Paris et d’autres villes en Île-De-France, l’association La Pêche Monnaie Locale estime que 140 000 euros ont été converti en pêches, qu’environ 120 000 unités ont été reconverti et donc qu’il y aurait près de 20 000 p en circulation.

  • Pour connaître plus en détail le fonctionnement et l'utilité de la pêche, rendez vous sur le site de l'Association La Pêche Monnaie Locale.
  • Pour en savoir plus sur les Monnaies Locales Complémentaires et Citoyennes (MLCC), rendez vous sur le site du réseau des MLCC.

Laureen Chiche